revues des maladies respiratoires - Organe officiel de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF)

Article gratuit !

Revue des Maladies Respiratoires
Vol 25, N° 2  - février 2008
pp. 173-183
Doi : RMR-02-2008-25-2-01761-8425-101019-200802948
Reçu le : 03 novembre 2007 ;  accepté le : 31 décembre 2007
Les complications pulmonaires tardives non infectieuses après allogreffe de cellules souches hématopoïétiques
 

A. Bergeron [1], S. Feuillet [1], V. Meignin [2], G. Socie [3], A. Tazi [1]
[1] Université Denis Diderot, Paris 7, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Service de Pneumologie, Hôpital Saint-Louis, Paris, France.
[2] Université Denis Diderot, Paris 7, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Service de Pathologie, Hôpital Saint-Louis, Paris, France.
[3] Université Denis Diderot, Paris 7, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Service de Greffe de moelle, Hôpital Saint-Louis, Paris, France.

Tirés à part : A. Bergeron

[4] Service de Pneumologie, Hôpital Saint Louis, 1 avenue Claude Vellefaux, 75010 Paris.

Résumé

Introduction

Les complications pulmonaires tardives non infectieuses (CPTNI) émaillent fréquemment le suivi des patients ayant reçu une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (ACSH). Différentes entités histopathologiques ont été décrites, parmi lesquelles la bronchiolite oblitérante est la plus fréquente.

État des connaissances

L’absence d’étude prospective épidémiologique et le peu de prélèvements pulmonaires chirurgicaux disponibles limitent les connaissances dans ce domaine. Bien que la pathogénie de ces CPTNI soit mal comprise, il est vraisemblable qu’elles soient une manifestation pulmonaire de la réaction du greffon contre l’hôte (GVH) chronique. L’intensification du traitement immunosuppresseur permet le plus souvent la résolution d’une pneumonie organisée dans ce contexte, mais est peu efficace sur la bronchiolite oblitérante.

Perspectives

Les études prospectives de cohorte et les essais en cours évaluant des thérapies plus ciblées devraient permettre de préciser les facteurs de risque de ces CPTNI, de caractériser les différentes entités et d’en améliorer la prise en charge thérapeutique. De plus, la reproduction récente de ces lésions pulmonaires dans des modèles animaux de GVH chronique devrait permettre de mieux en comprendre la pathogénie.

Conclusion

Un démembrement plus précis des CPTNI, l’identification des facteurs de risque et l’étude des mécanismes physiopathologiques impliqués, devraient permettre d’en optimiser la prise en charge, peu satisfaisante à l’heure actuelle.

Abstract
Late onset, non-infectious pulmonary complications after haematological stem cell transplantation

Introduction

Non infectious pulmonary complications which frequently occur in the late follow-up of haemopoietic stem cell transplant (HSCT) recipients account for an increase in mortality and morbidity. Different histological entities have been described among which bronchiolitis obliterans is the most common.

Background

Because of the absence of prospective epidemiological studies and the difficulties in obtaining surgical lung biopsies from these frail patients little is known about these conditions. Although their pathogenesis is poorly understood they probably result from a chronic pulmonary graft versus host disease (GVHD). The introduction of or increase in systemic immunosuppressive treatment, usually indicated for controlling extra-thoracic manifestations of GVHD, may lead to the resolution of an organising pneumonia but is usually ineffective in the treatment of bronchiolitis obliterans.

Viewpoints

Current prospective cohort studies together with randomised prospective studies evaluating more targeted treatments should help determine the frequency, the risk factors and the precise characteristics of the different entities of late non-infectious pulmonary diseases following HSCT and should also improve their management. Furthermore, the recent demonstration of lung abnormalities in animal models of chronic GVHD, similar to those observed in humans, should allow a better understanding of the pathogenesis.

Conclusion

The prevalence of these diseases is increasing throughout the world. More precise analysis, the identification of risk factors and study of the pathophysiological mechanisms involved should allow better understanding and management than at present.


Mots clés : Bronchiolite oblitérante , Pneumonie organisée , Pneumopathie interstitielle , Allogreffe de moelle , Transplantation de cellules souches hématopoïétiques

Keywords: Bronchiolitis obliterans , Organising pneumonia , Interstitial pneumonia , Bone marrow transplantation , Haemopoietic stem cell transplantation






© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Accédez directement à un numéro :
  • Résumés du 16ème Congrès de Pneumologie de Langue Française
  • Recommandations pour la pratique clinique du SAHOS de l’adulte (Texte long)
  • Mission ATS 2011 : Les thèmes forts du Congrès américain





Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.